Herschel

Observer les objets les plus froids de l’Univers, pour mieux comprendre le processus de formation des étoiles et des galaxies. Mais aussi analyser la chimie de l'atmosphère des planètes et de la queue des comètes. Telle a été durant 4 ans la mission du télescope spatial Herschel, lancé en 2009 par l’ESA.

Observer des objets trop froids pour émettre de la lumière visible, irradiant à des températures comprises entre -268 °C et -223 °C ? Tel est le tour de force qui a été accompli durant 4 ans par le télescope spatial Herschel, jusqu’à l’épuisement de son liquide de refroidissement survenu fin avril 2013, signant la fin de sa mission. Lancé en 2009 par l’Agence Spatiale Européenne (ESA), Herschel a eu en effet pour mission de réaliser des observations dans les domaines de l’infrarouge lointain et du submillimétrique (longueurs d'ondes 55 à 672 µm), une gamme du spectre lumineux émise par des objets très froids, qui ne peut pas être explorée depuis la Terre. Le but ? Etudier le processus de formation des étoiles et des galaxies, et analyser la composition chimique de l'atmosphère des planètes de notre système solaire, des comètes et du milieu interstellaire. Pour y parvenir, Herschel s’est appuyé sur trois instruments fonctionnant à très basse température : SPIRE (Spectral and Photometric Imaging Receiver), HIFI (Heterodyne Instrument for the Far Infrared) et PACS (Photodetector Array Camera and Spectrometer). Il a par ailleurs pu compter sur un télescope de 3,5m de diamètre, une taille inédite pour un télescope spatial.

Herschel est la quatrième pierre angulaire du programme scientifique obligatoire de l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Le CNES a assuré le suivi et le financement de la participation des laboratoires français dans la mission. Une participation conséquente, puisqu’elle a vu le Commissariat à l’Energie Atomique, le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille, l’Institut de Radioastronomie Millimétrique, le Centre d’Etude Spatiale des Rayonnements et l’Observatoire de Bordeaux participer à la réalisation des trois instruments HIFI, PACS et SPIRE.